English
Manutan : le blog de l'optimisation des achats
Manutan
vous accompagne dans
l'optimisation de vos achats

Saint-Gobain optimise ses achats de classe C sur un périmètre mondial

Saint-Gobain optimise ses achats de classe C sur un périmètre mondial
26 octobre 2017
{{totalComments}} commentaires

Afin d’améliorer son efficience opérationnelle, Saint-Gobain décide d’optimiser ses achats de classe C et plus précisément ses achats sauvages sur un périmètre mondial. Un challenge de taille pour cette multinationale présente dans 67 pays avec près de 1 000 sites industriels et 4 100 points de vente à travers le monde. Alain Minvielle, MRO Global Category Purchasing Manager et en charge de ce projet, en raconte les détails.

La problématique des achats de classe C

Par définition, les achats de classe C sont difficiles à mettre sous contrôle car ils font l’objet d’une faible récurrence et comptent un nombre important d’articles. Ils sont rarement gérés par les services achats et se trouvent ainsi atomisés dans les entreprises.

Chez Saint-Gobain, les achats de classe C représentent :

  • 60% à 75% des fournisseurs
  • Un faible montant des commandes < 200€
  • Des coûts administratifs très élevés

C’est en partant de ce constat que le leader mondial de l’habitat décide d’optimiser ses achats de classe C.

Réduire ses achats sauvages : 4 objectifs majeurs

Saint-Gobain vise principalement à :

  • Réduire ses coûts administratifs en diminuant le nombre de fournisseurs et de commandes tout en augmentant le montant de chaque commande
  • Améliorer sa productivité en automatisant le processus de traitement des commandes, en dématérialisant les flux et en réduisant les stocks
  • Permettre aux acheteurs de se focaliser sur des tâches à plus forte valeur ajoutée
  • Faire des économies

Rationaliser ses achats de classe C en 3 étapes

Pour mener à bien ce grand chantier, Alain Minvielle suit un calendrier précis :

1. L’identification des besoins

Il est primordial de commencer par consulter les acheteurs et techniciens pour recueillir leurs besoins. Puis, il est nécessaire de consolider ces données au niveau des sites, pays, etc. et de les segmenter par catégories d’achats et par fabricants dans une logique de massification et de rationalisation.

2. La sélection des fournisseurs

Pour rationaliser son portfolio de fournisseurs, Saint-Gobain se base sur des critères précis :

  • la responsabilité sociétale de l’entreprise
  • la largeur de gamme adaptée aux besoins définis
  • le périmètre géographique
  • la notoriété des fournisseurs dans la zone géographique
  • la capacité à mettre en place des catalogues électroniques
  • une culture de l’innovation forte

Manutan, remplissant ces conditions, est sélectionné sur la famille des fournitures industrielles.

3. Le lancement des appels d’offre

Les principaux sites sont informés des appels d’offre et peuvent participer aux négociations. Le prix n’est pas l’unique critère de sélection, ils vont également prendre en compte le coût total d’acquisition (TCO*).

Le déploiement des contrats, étape décisive

Dans un premier temps, la stratégie de déploiement et les plans d’actions sont définis lors de la réunion de lancement entre Saint-Gobain et ses fournisseurs. C’est alors qu’ils identifient les contacts par pays côté Saint-Gobain et côté fournisseurs, les priorités par pays ou par sites, les objectifs de progression du chiffre d’affaires, le calendrier de déploiement…

Des points périodiques sont planifiés entre l’acheteur en charge de la catégorie de produits concernée et le fournisseur afin de passer en revue les différents indicateurs de performance (part des achats digitaux, nombre de commandes classiques et via e-catalogues, valeur moyenne des commandes…).

Dans un second temps, Saint-Gobain déploie les contrats-cadres selon une méthodologie en 3 temps :

  • Communication en interne sur les indicateurs de performance, les success stories et les bonnes pratiques via des newsletters personnalisées
  • Accompagnement des sites avec des visites, formations et ateliers afin de présenter les accords-cadres, sensibiliser aux coûts administratifs…
  • Valorisation des fournisseurs en organisant des rencontres avec les acheteurs locaux afin d’expliquer leur valeur ajoutée et susciter l’adhésion

Les spécialistes du e-commerce comme Amazon ou Alibaba grandissent à une vitesse incroyable. Cependant, au-delà de leurs prix compétitifs et de leur logistique efficace, remplissent-ils les principaux critères d’un fournisseur idéal ? Jean-Louis Beffa, aujourd’hui Président d’honneur de Saint-Gobain, l’avait annoncé : les grandes entreprises devront « se transformer ou mourir ». Selon Alain Minvielle, cela signifie pour les fournisseurs se différencier des purs logisticiens en :

  • proposant des services de proximité et personnalisés
  • assurant un taux de service optimal
  • faisant du e-commerce le canal prioritaire
  • apportant de la valeur ajoutée aux clients
Les chiffres clés de Saint-Gobain
39,1 Md€
Plus de 170 000 collaborateurs et plus de 100 nationalités représentées
Présent dans 67 pays Près de 4 100 points de vente
Créé il y a plus de 350 ans
Plus de 80 % des ventes réalisées sur le marché de l’habitat : construction neuve, rénovation, infrastructures et génie civil
Un des 100 principaux groupes industriels dans le monde avec environ 950 sites de production


*Total Cost of Ownership

  • Commenter
  • Partager :
Commentaires ({{totalComments}})
  • {{comment.author.firstName}} {{comment.author.lastName}}, {{comment.createdAt}}
    {{answer.author.firstName}} {{answer.author.lastName}}, {{answer.createdAt}}

Votre commentaire
Suivez-nous sur nos réseaux
Nos experts