English
Manutan : le blog de l'optimisation des achats
Optimisez vos achats indirects

Quel avenir pour la fonction achats en 2030 ? [PARTIE 2 PREPARATION]

Fonction achats en 2030
1 novembre 2018
{{totalComments}} commentaires
English version

Dans le 1er volet de leur étude*, Michael Page et Procurious dévoilaient les perspectives, menaces et opportunités qui attendaient la fonction achats d’ici 2030. Dans le 2ème volet, ils mettent en lumière la nécessité de préparer les directions achats à cette révolution digitale.

Fonction achats en 2030 : quelle stratégie ?

Pas moins de 43 % des répondants indiquent ne pas avoir formalisé de stratégie quant à leur transformation digitale. Il semble que pour beaucoup d’entre eux, cela ne soit pas une priorité au sein de leur entreprise.

Pour y remédier, les auteurs de l’étude suggèrent différentes approches pour convaincre la direction d’entamer la transformation digitale de la fonction : réaliser une étude de cas en s’inspirant des leaders sur le marché, aligner chaque étape avec les objectifs de l’entreprise, trouver un sponsor influent au sein de celle-ci, mais surtout,  prendre des risques et défendre ses idées !

Pour les 38 % qui travaillent actuellement à formaliser une stratégie, il est important de se concentrer sur la façon dont s’inscrit cette transformation au sein de l’entreprise et d’identifier quelles technologies ont un réel intérêt pour l’entreprise, au-delà de la direction achats.

Fonction achats en 2030 : quelle feuille de route ?

Pour mener à bien sa stratégie de transformation digitale, la fonction achats doit prioriser les technologies à implanter. L’analyse des données (46 %) et le Cloud computing (44 %) semblent être les priorités pour la profession dans les deux années à venir, d’autant qu’elles sont identifiées  parmi les technologies les moins difficiles à mettre en place.

L’Intelligence Artificielle et cognitive représente un défi majeur pour les professionnels. En effet, elles sont perçues comme les technologies les plus difficiles à mettre en œuvre mais aussi comme celles ayant le plus fort impact sur la fonction. L’analyse des données, le Cloud computing et l’Internet des Objets s’ajoutent également à la liste des technologies qui auront un impact majeur.

Trois critères sont à prendre en compte pour établir sa feuille de route :

  • Quelles technologies doivent être implantées avant les autres ?
  • Lesquelles seront les plus bénéfiques pour l’entreprise ?
  • Lesquelles présentent le meilleur retour sur investissement ?

Fonction achats en 2030 : quels talents ?

Seuls 38 % des personnes interrogées pensent que leurs collègues ont la capacité à répondre aux défis de l’Industrie 4.0. Les compétences digitales vont être de plus en plus demandées, tout comme certaines « soft skills » telles que l’adaptation au changement, l’agilité et la flexibilité.

Pour anticiper ces besoins, il est crucial pour la fonction achats de se tenir informée des changements qui s’opèrent dans la profession. Pour cela, chacun a sa méthode :

  • 69 % lisent des études et articles
  • 64 % assistent à des événements et conférences
  • 61 % s’orientent vers l’e-learning et les réseaux sociaux
  • 29 % privilégient les formations en présentiel
  • 20 % engagent des consultants et experts

Les professionnels doivent combiner l’ensemble de ces approches pour se préparer aux changements à venir et prendre les bonnes décisions pour leur carrière !

* Etude menée auprès de 590 professionnels

  • Commenter
  • Partager :
Commentaires ({{totalComments}})
  • {{comment.author.firstName}} {{comment.author.lastName}}, {{comment.createdAt}}
    {{answer.author.firstName}} {{answer.author.lastName}}, {{answer.createdAt}}

Votre commentaire
Suivez-nous sur nos réseaux
Nos experts