English
Manutan : le blog de l'optimisation des achats
Optimisez vos achats indirects

Comprendre (enfin) la blockchain

blockchain
22 novembre 2018
{{totalComments}} commentaires
English version

Capgemini Research Institute a récemment publié un rapport intitulé « Does blockchain hold the key to a new age of supply chain transparency and trust? ». Dans ce document de 32 pages, la blockchain est inspectée sous tous les angles : maturité des entreprises, exemples d’application, avantages, mise en place, freins… Retour sur les bases de cette technologie, souvent peu ou mal appréhendée au sein des entreprises.

Pourquoi les entreprises investissent dans la blockchain ?

La blockchain, nous en avons tous entendu parler mais pas toujours saisi le sens. Blythe Masters, ancienne dirigeante de JP Morgan Chase et PDG actuelle de la société de technologie financière Digital Asset Holdings, partage sa définition dans le Wall Street Journal: « La technologie blockchain peut être largement mise à profit pour l'ensemble des processus impliquant différentes parties et pour lesquels le partage des informations est nécessaire à la réalisation des transactions, la coordination des activités et l'échange de valeur. »

Il existe de multiples raisons qui incitent les entreprises à investir dans cette technologie. Capgemini Research Institute en identifie trois principales dans son rapport :

  • 89 % des entreprises sont motivées par les économies potentielles (efficacité des coûts, croissance des revenus…)
  • 81 % par l’amélioration de la traçabilité des produits
  • 79 % par l’amélioration de la transparence

Suivent ensuite d’autres motifs, plus spécifiques, tels que la réduction des risques, la création de nouvelles opportunités commerciales, être davantage orienté clients…

Blockchain et maturité des entreprises

Globalement, les entreprises n’en sont qu’aux prémices dans l’exploitation de cette technologie, et cela au niveau mondial. En effet, l’étude met en lumière trois groupements d’entreprises selon leur niveau de maturité:

  • 87 % des entreprises, soit une écrasante majorité, en seraient à l’étape expérimentale de premier stade ;
  • 10 % en seraient également à l’étape expérimentale mais à un stade plus avancé avec par exemple la mise en place de pilotes sur un site au moins ;
  • Seules 3 % des entreprises déploieraient la blockchain à grande échelle.

Dans la course technologique, la blockchain ne représente pas une priorité au sein des entreprises aujourd’hui, notamment face à d’autres outils tels que l’Intelligence Artificielle, l’automatisation des processus robotiques… qui concentrent l’essentiel des investissements.

Cependant, l’adoption de la blockchain tend à se développer. Selon le rapport « CPO Survey 2018 What’s the Next Big Thing in Procurement » édité par SAP Ariba et l’Université des Sciences Appliquées Würzburg-Schweinfurt, la blockchain est aujourd’hui exploitée par seulement 3 % des entreprises, ce qui fait d’elle la technologie la moins bien représentée aux côtés de ses homologues. Mais elles prévoient d’ici quelques années de diversifier leurs investissements, et notamment de se diriger vers la blockchain pour 8 % d’entre elles.

Bienvenue dans l’ère de la transformation

Capgemini Research Institute identifie trois phases majeures dans l’adoption de la blockchain par les entreprises, associées à une période donnée. Et il semblerait que nous soyons à un croisement charnière entre connaissance, expérimentation et transformation :

  1. Connaissance (2011–2018)
    Les entreprises investissent pour comprendre cette technologie et ses implications. Cette période serait révolue à la fin de l’année bien que, d’un point de vue réaliste, certaines entreprises ont besoin de plus de temps pour s’approprier le concept et mûrir un projet.
  2. Expérimentation (2017-2020)
    Les entreprises explorent la validité du concept et travaillent sur la création de consortium*. Les industries (autres que les services financiers) ont également commencé à investir dans la blockchain.
  3. Transformation (2019–2025)
    Les entreprises entreprennent leur transformation digitale, notamment en définissant des politiques de confidentialité et de gestion des données.

Que ce soit pour réaliser des économies, optimiser la traçabilité des produits et la transparence au sein des entreprises, la blockchain fait des adeptes, mais de façon très progressive. La bonne nouvelle est que nous entrons bientôt dans l’ère de la transformation où de plus en plus de projets fleuriront et inspireront les intéressés !

* Association d'entreprises constituée dans le but de réaliser un projet commun.

  • Commenter
  • Partager :
Commentaires ({{totalComments}})
  • {{comment.author.firstName}} {{comment.author.lastName}}, {{comment.createdAt}}
    {{answer.author.firstName}} {{answer.author.lastName}}, {{answer.createdAt}}

Votre commentaire
Suivez-nous sur nos réseaux
Nos experts