English
Manutan : le blog de l'optimisation des achats
Optimisez vos achats indirects

[INFOGRAPHIE] Aller plus loin dans les achats

29 novembre 2018
{{totalComments}} commentaires
English version

Technologies, risques, opportunités, compétences… autant de sujets qui sont au cœur de l’attention ces derniers temps quand on évoque la transformation de la fonction achats. Pour dresser un état des lieux, quoi de mieux que d’obtenir un aperçu en image des indicateurs clés issus des dernières études majeures sur le sujet…

Quelles technologies sont plébiscitées par les Directions Achats ?

Les technologies à disposition de la fonction achats sont multiples et la maturité des entreprises diffère selon la nature de ces dernières.

Selon Deloitte*, les technologies les plus largement déployées au sein des Directions Achats sont :

  • les réseaux de collaboration et les marchés interentreprises
  • L’analyse prédictive/avancée
  • Le cyber-tracking

Et les technologies les moins déployées restent :

  • La réalité virtuelle/augmentée
  • La blockchain 

Cependant, les Directions Achats étudient d’autres solutions de très près comme la robotique, l’extraction de contenu intelligent et l’Intelligence Artificielle/cognitive.

Quels sont les opportunités et obstacles de la fonction achats ?

Le développement de ces technologies permettra aux cadres dirigeants de profiter de trois grandes opportunités selon Ayming* :

  • L’intégration accrue avec la chaîne logistique
  • La possibilité d’exploiter des mégadonnées (Big Data)
  • Une main d’œuvre plus efficace

Cependant, trois freins pourraient ralentir ce même développement :

  • Une technologie non compatible avec les processus existants
  • Un manque de ressources pour mettre en œuvre la solution
  • Une mauvaise gestion du changement au sein de l’entreprise

Quelles compétences sont nécessaires ?

Pour s’adapter à cette transformation digitale, les acheteurs de demain devront posséder des compétences spécifiques, du savoir-faire au savoir-être

Selon Deloitte*, les Directeurs Achats investissent d’ores et déjà dans la formation de leurs équipes sur trois compétences clés :

  • Techniques en matière d’achat (négociations, etc.)
  • Humaines (gestion des conflits, collaboration, etc.)
  • Digitales (capacité à synthétiser des mégadonnées, analyse prédictive, etc.)

Quels risquent attendent la fonction achats ?

La transformation digitale de la fonction achats devrait permettre aux équipes de mieux anticiper et gérer les crises futures. Selon The Hackett Group*, les risques majeurs à venir sont :

  • La cyber-sécurité/sécurité des informations
  • L’accès aux talents essentiels
  • L’intensification de la concurrence
  • L’innovation de rupture
  • Les risques règlementaires
  • Le vol de propriété intellectuelle

Comment créer davantage de valeur pour l’entreprise ?

En plus de gérer les crises, cette transformation permettra à la fonction achats de gagner en efficience et de créer davantage de valeur pour l’entreprise.

Selon Ayming*, les Directeurs Achats vont se focaliser sur certains axes d’amélioration pour y parvenir :

  • Les outils et systèmes
  • La participation précoce
  • L’augmentation de budget
  • La responsabilisation et délégation
  • La réorganisation

Les dirigeants d’entreprises prennent de plus en plus conscience que les achats peuvent, au-delà de réduire les coûts, apporter une réelle valeur ajoutée aux organisations et faire face aux enjeux de demain. Néanmoins, il convient pour cela d’adopter la bonne stratégie notamment en investissant dans les technologies pertinentes et en s’entourant des compétences adaptées.

 

*Cabinets de conseil notamment spécialisés dans les achats

  • Commenter
  • Partager :
Commentaires ({{totalComments}})
  • {{comment.author.firstName}} {{comment.author.lastName}}, {{comment.createdAt}}
    {{answer.author.firstName}} {{answer.author.lastName}}, {{answer.createdAt}}

Votre commentaire
Suivez-nous sur nos réseaux
Nos experts