English
Manutan : le blog de l'optimisation des achats
Optimisez vos achats indirects

La transformation digitale des achats vue par SAP Ariba

Transformation Digitale
4 octobre 2018
{{totalComments}} commentaires
English version

Dans sa dernière étude annuelle « CPO Survey 2018 : What’s the Next Big Thing in Procurement », SAP Ariba s’associe à l’Université de Sciences Appliquées Würzburg-Schweinfurt pour mettre en lumière les tendances actuelles et à venir de la fonction achats. Sans surprise, la majeure partie de ce rapport fait la part belle à la transformation digitale de la fonction.

La transformation digitale des achats est amorcée

L’étude révèle que 83% des répondants pensent que la transformation digitale impactera davantage les achats, les approvisionnements et la finance cette année par rapport à l’année précédence.

L’automatisation des systèmes et processus est l’une des facettes majeures de la digitalisation, aux côtés de l’analyse prédictive et autres technologies bien connues.

Aujourd’hui, seuls 5 % des interrogés déclarent avoir des systèmes et processus extrêmement automatisés. Les secteurs de la finance, des biens de consommation et du commerce sont les moins avancés.

Cependant, ils sont 63 % à penser que l’automatisation est importante et l’ont d’ailleurs ajouté à leur feuille de route.

« Le message est net et précis, » affirme Karsten Machholz, spécialiste des approvisionnements stratégiques et de la chaîne logistique à l'Université de Sciences Appliquées de Würzburg-Schweinfurt et co-auteur de l'étude What’s the Next Big Thing in Procurement. « Pour les cadres du secteur des achats du monde entier, la transformation digitale est plus essentielle que jamais. En conséquence, ils prennent des mesures pour l'accélérer au sein de leurs organisations et optimiser ainsi la valeur ajoutée pour leurs clients. »

Les nouvelles technologies en ligne de mire

L’Internet des Objets est la technologie la plus utilisée aujourd’hui pour 22 % des répondants, suivie de l’automatisation des processus robotiques (Robotic Process Automation ou RPA) pour 19 % et de l’Intelligence Artificielle/Cognitive Computing pour 9 %.

A cette fin, la fonction achats envisage d’investir davantage dans l‘automatisation des processus robotiques (+ 1 point), l’Intelligence Artificielle/Cognitive Computing (+ 8 points), le Machine Learning (+ 7 points), les chatbots (+ 1 point) et la blockchain (+ 5 points) sur l’année à venir.

Si l’on regarde ces mêmes tendances par continents, on constate que les projets d’investissement sont relativement différents.

Alors que l’Amérique Latine (+ 5 points) et l’Australie (+ 15 points) envisagent d’augmenter les investissements dans les chatbots de façon conséquente, l’Amérique du Nord (– 1 point) et l’Asie (- 3 points) souhaitent, eux, les réduire.

A nouveau, l’Amérique Latine et l’Australie ne s’étaient pas encore penchées sur l’impression 3D, qui fait une discrète entrée dans leurs utilisations prévues à l’avenir, alors que l’Amérique du Nord (- 3 points) et l’Europe/Moyen-Orient/Afrique (- 6 points) pensent en réduire l’usage.

Cependant quelques tendances sont partagées par tous : l’Internet des Objets va perdre de sa vitesse et l’Intelligence Artificielle et le Machine Learning sont les technologies capitalisant au global le plus d’investissement à venir (notamment en Australie, Europe/Moyen-Orient/Afrique et Asie).

« Dans un proche avenir, tout ce qu'un robot ou logiciel peut mieux faire qu'un être humain sera automatisé. Toutefois, la créativité, l'empathie et la création d'une relation de confiance mutuelle resteront inaccessibles à ces derniers. Ce sera sur ces points que nous tous (et pas seulement les acteurs de la chaîne logistique ou des achats) devrons nous concentrer. Dans le même temps, les aspects opérationnels des achats disparaîtront et seront pris en charge par des bots. À l'avenir, les achats seront uniquement stratégiques, supportés par l'intelligence artificielle.  », explique Marcell Vollmer, co-auteur de l'étude et Responsable des services informatiques de SAP Ariba.

  • Commenter
  • Partager :
Commentaires ({{totalComments}})
  • {{comment.author.firstName}} {{comment.author.lastName}}, {{comment.createdAt}}
    {{answer.author.firstName}} {{answer.author.lastName}}, {{answer.createdAt}}

Votre commentaire
Suivez-nous sur nos réseaux
Nos experts