English
Manutan : le blog de l'optimisation des achats
Optimisez vos achats indirects

Quelle maturité digitale pour les ETI françaises ?

maturité stratégie digitale ETI
28 février 2019
{{totalComments}} commentaires
English version

EY et Apax Partners, viennent de publier, en collaboration avec le METI (Mouvement des entreprises de taille intermédiaire), la troisième édition annuelle du « Baromètre de la maturité digitale des ETI* ». Les résultats sont très intéressants, au vu de leur corrélation avec les enjeux actuels des Directions Achats...

Deux ETI sur trois sont engagées dans la transformation digitale

Aujourd’hui, les ETI estiment avoir une certaine maturité en ce qui concerne leur stratégie digitale. Elles seraient une large majorité (61 %) à avoir atteint un stade de développement, c’est-à-dire que des initiatives ont été mises en œuvre, avec des premiers résultats à la clé. Sans compter qu’une grande partie des entreprises interrogées souhaite accélérer les investissements en ce sens sur l’année à venir.

Quelles priorités pour l’année à venir ?

Le top 5 des projets d’investissement des ETI concerne :

  • L’amélioration de l’expérience client (90 %)
  • La digitalisation des processus en interne (86 %)
  • La cybersécurité (85 %)
  • La collecte et l’exploitation de données (84 %)
  • L’innovation dans les offres/services et le business model (81 %)

La relation client est au cœur de la transformation digitale des entreprises, qu’il s’agisse d’optimiser le parcours, d’évaluer la satisfaction, de développer l’offre proposée…

Ces résultats font directement écho aux enjeux actuels des Directions Achats. Dans la dernière enquête menée par Forrester Consulting, les décideurs achats partagent des priorités similaires :

  • Améliorer la vision stratégique des achats à travers le reporting et l’analytique (67 %)
  • Améliorer la sécurité et la conformité avec les politiques internes (64 %)
  • Améliorer l’expérience client (63 %)

Sans nul doute, les ETI françaises sont sur la voie de la transformation digitale et visent à moderniser leur business model, leurs processus et la relation client. EY rappelle que pour 81 % des directions d’ETI allemandes, les premiers impactés par la digitalisation restent les achats et les relations fournisseurs ! Il n’est alors pas étonnant de voir que les priorités globales des entreprises et celles des départements achats soient particulièrement en phase…

 

 

*Enquête menée du 10 au 22 octobre 2018 auprès de 100 PDG, DG et Directeurs d’ETI, tous secteurs confondus
**Les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) représentent les entreprises ayant entre 250 et 4 999 collaborateurs ainsi qu’un chiffre d’affaires inférieur à 1,5 milliards d’euros ou un total de bilan inférieur à 2 milliards d’euros. Il s’agit d’une catégorie d’entreprise se situant entre les PME (Petites et Moyennes Entreprises) et les grandes entreprises.

  • Partager :
Suivez-nous sur nos réseaux
Nos experts