English
Manutan : le blog de l'optimisation des achats
Optimisez vos achats indirects

Quelles tendances et priorités achats pour 2019 ?

 tendances et priorités achats
29 janvier 2019
{{totalComments}} commentaires
English version

Le cabinet de conseil AgileBuyer vient de publier la 9ème édition de son étude annuelle « Tendances et priorités des Départements Achats* », en collaboration avec le Conseil National des Achats. Elargie sur certains domaines clés tels que le positionnement de la fonction achat, la transformation digitale, les compétences, etc. L’enquête offre un bel aperçu des tendances et priorités de l’année 2019…

Des relations clients-fournisseurs parfois déséquilibrées

54 % des sondés déclarent subir des relations déséquilibrées et défavorables avec certains de leurs fournisseurs. En cause : l’augmentation des prix, les délais de livraison allongés ou encore les ruptures d’approvisionnement. Sont majoritairement concernés les fournisseurs de matières premières et les éditeurs de logiciel.

La réduction des coûts, objectif n°1

Pour ¾ des directions achats, la réduction des coûts reste l’objectif principal. Pour ce faire, les méthodes les plus plébiscitées sont la négociation avec les fournisseurs, l’ajustement des spécifications, la mutualisation des achats, le changement de fournisseur et l’analyse du coût total d’acquisition.

Si le secteur privé est le plus concerné par le sujet de la réduction des coûts, le secteur public enregistre toutefois une hausse de 8 points par rapport à l’année dernière.

La gestion des risques fournisseurs, une priorité

75 % des services achats sont objectivés sur la gestion des risques fournisseurs, qu’ils soient de nature juridique, financière, sanitaire, opérationnelle, de qualité, liée à la Responsabilité Sociétale des Entreprises… Ce chiffre reste stable depuis maintenant quatre ans.

Les achats « Made in France » ont la côte

53 % des directions achats prennent en compte le critère du « Made in France » pour choisir leur fournisseur. Ce chiffre augmente de 8 points, comparé à l’année dernière. A contrario, les achats dans les pays à bas coûts représentent de moins en moins un axe de travail pour les directions achats.

Le positionnement de la fonction évolue doucement

57 % des directions achats sont représentées au Comité de Direction ou Comité Exécutif de leur entreprise. Un chiffre en hausse de 2 points, par rapport à l’année précédente. De plus, l’augmentation du taux de couverture achats reste un objectif pour plus de la moitié des répondants.

Les achats RSE ne font pas encore l’unanimité

Seuls 46 % des directions achats sont objectivées sur les achats liés au développement durable ou à la RSE. Cependant, cette tendance varie selon la nature des entreprises : dans le secteur public, il s’agit d’un objectif pour 67 % des services achats. Aussi, dans le secteur privé, les grandes entreprises (+ de 5 000 collaborateurs) semblent les plus concernées.

Ces enseignements ne sont qu’un premier aperçu des tendances achats actuelles. Pour en apprendre davantage sur l’ensemble de ces thématiques et plus encore (sécurisation des approvisionnements, recrutement…), nous vous conseillons de lire cette étude !

 

*Enquête réalisée du 19 au 30 novembre 2018 auprès de 692 professionnels des achats

  • Partager :
Suivez-nous sur nos réseaux
Nos experts