Directeur achats : tour d’horizon de ses compétences, ses KPIs et sa part variable

Infographie
9 juillet 2019
Partagez :
{{totalComments}} commentaires

Quelles sont les caractéristiques principales du directeur achats en 2019 ? Une poignée de professionnels a récemment tenté de répondre à cette question dans le cadre du dernier baromètre des décideurs achats, réalisé en partenariat par Determine, le Conseil National des Achats, Décision Achats et Nomination.

À l’occasion, trois thématiques clés ont été abordées :

Quelles sont les compétences indispensables d’un directeur achats ?

Le directeur achats doit développer trois compétences prioritaires :

  • Le sourcing de fournisseurs innovants

Afin de contribuer à la compétitivité de son entreprise, un directeur achats a pour mission de recruter des fournisseurs innovants. En effet, s’entourer de partenaires innovants est primordial pour une entreprise. Cela permet à la fois de capitaliser sur leur plus-value (process, produits, techniques et compétences), tout en offrant de nouvelles sources d’économies.

  • La gestion du risque

En réponse à un contexte réglementaire qui ne cesse d’évoluer (loi Sapin 2, RGPD[1]…), savoir gérer les risques est devenu essentiel pour les entreprises. Cette compétence est souvent peu maîtrisée au sein de la fonction achats. Le directeur achats doit aujourd’hui être capable de sécuriser les approvisionnements, les relations fournisseurs et les contrats.

  • Les achats responsables

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à s’engager dans une démarche RSE[2] et cela se traduit, au sein des directions achats, par le rayonnement des achats responsables. Cependant, ce sujet n’en est encore qu’à ses prémices et une grande majorité de directeurs achats rappelle le besoin de formation et de ressources pour développer cette compétence.

Quels sont les principaux KPIs d’un directeur achats ?

Qu’il s’agisse du directeur achats ou de ses équipes, tous partagent le même indicateur principal : les économies ! Cependant, le directeur achats met en place de nouveaux indicateurs, comme par exemple : les coûts évités, l’innovation et la gestion du risque. L’objectif est de repositionner la fonction achats en tant que business partner.

Directement en lien avec les économies, le directeur achats est également objectivé sur le résultat net de son entreprise.

Ce dernier est aussi évalué sur des critères de performance propres au management de fonctions supports :

  • La coopération interne et la réussite des projets
  • Le management des équipes

Que représente la part variable dans la rémunération d’un directeur achat ?

Le directeur achats évolue dans une culture de la performance : 68 % des sondés perçoivent un variable. Pour une grande majorité, cette part variable représente moins de 20 % de leur rémunération.

De façon tout à fait cohérente, les critères d’évaluation des directeurs achats sont en lien avec leurs KPIs. Néanmoins, de nouvelles tendances se dessinent avec des variables liés à la RSE ou au référencement de fournisseurs.

En effet, le directeur achats contribue aux enjeux clés de compétitivité, de RSE et de gestion des risques de son entreprise. Souvent membre du CODIR (Comité de Direction) ou du COMEX (Comité Exécutif), il aligne sa stratégie achats sur celle de l’entreprise pour l’accompagner dans son développement.

 

[1] Règlement général sur la protection des données

[2] Responsabilité Sociétale des Entreprises