3 outils achats de nouvelle génération à connaître absolument !

outils achats
27 février 2020
Partagez :
{{totalComments}} commentaires

L’intégration d’outils achats disruptifs aux plateformes d’e-procurement est essentielle pour accompagner l’élévation du niveau de performance attendu de la part des équipes. C’est pourquoi il importe de mieux connaître les possibilités offertes par une nouvelle génération d’outils achats.

La finesse du traitement des données et l’optimisation des fruits de la relation avec les fournisseurs constituent le trait d’union entre ces outils. Ils donnent un surcroit d’agilité et d’intelligence à la fonction achats dans le pilotage de ses projets.    

Au sein de cette nouvelle génération d’outils achats prometteurs, trois typologies semblent particulièrement intéressantes pour renforcer les capacités de la Direction des Achats :

Outil achats n°1 : un logiciel de SRM pour une vision à 360°

Une application de Gestion de la Relation Fournisseur (ou SRM, pour Supplier Relationship Management) est un outil achats qui donne aux équipes une vision globale des opérations impliquant les fournisseurs :

  • Pilotage des appels d’offres
  • Référencement
  • Gestion documentaire
  • Suivi et évaluation
  • Maîtrise des risques

Grâce à ce balayage complet des données et aux tableaux de bord qui y sont associés, l’entreprise gagne en réactivité par rapport aux enjeux de la relation fournisseurs. Elle peut ainsi :

  • Détecter les signaux faibles d’une dégradation économique ou d’une dérive de qualité
  • Identifier et capter l’innovation le plus en amont possible
  • S’assurer de la conformité dans l’exécution des contrats

L’outil achats de SRM est ainsi un allié stratégique pour les entreprises. Une application de Gestion de la Relation Fournisseur améliore leur capacité à maintenir un niveau élevé de satisfaction client et à s’adapter à l’évolution des usages.

Outil achats n°2 : un outil de spend analysis pour mieux tracer les dépenses

La dispersion des données est un problème récurrent au sein des directions achats. Leur faible structuration est, en effet, un frein à l’analyse des dépenses et donc à la finesse des arbitrages. Un outil achats de spend analysis est précisément dédié à la collecte et à l’archivage de 100 % des données de dépenses au sein d’un référentiel unique.

Le deuxième apport de cette famille d’outils achats est le traitement des informations. En effet, ces outils de nouvelle génération intègrent de l’intelligence artificielle pour nettoyer et enrichir les données liées aux dépenses. Les équipes achats bénéficient ainsi d’une aide à la décision renforcée pour toutes les catégories de dépenses et toutes les typologies de fournisseurs. 

Outil achats n°3 : un module de performance management pour valoriser les économies réalisées

La Direction des Achats n’a souvent pas considéré comme prioritaire de valoriser les résultats de ses différentes actions. Un module de valorisation de la performance est un outil achats de nouvelle génération qui valorise les résultats et démontre, un peu plus, l’intérêt de la fonction achats.

En effet, valoriser les résultats consécutifs à une conduite performante des relations fournisseurs apporte trois bénéfices :

  • Reconnaître le travail accompli par les équipes achats
  • Tracer dans le temps les économies réalisées au niveau de chaque article
  • Associer les améliorations de la satisfaction client aux décisions achats auxquelles elles peuvent être reliées

Au final, un outil achats de performance management documente avec une précision inédite les bénéfices réels des accords passés avec les fournisseurs. Il donne ainsi un surcroit de marge de manœuvre pour négocier les accords suivants.

Il existe bien sûr de nombreux autres outils achats de nouvelle génération susceptibles d’améliorer le quotidien et la performance des équipes achats. L’important est de savoir qu’ils existent et d’identifier les potentiels les plus adaptés au contexte de l’entreprise.

La digitalisation des achats s’enrichit, au fond, au même rythme que se transforment les usages et les attentes des clients de l’entreprise. La fonction achats doit donc traquer avec la même exigence :

  • Les innovations chez les fournisseurs de l’entreprise
  • La disruption chez les éditeurs de solutions logicielles achats 

L’avenir de la fonction achats ne se limite évidemment pas aux outils, fussent-ils de nouvelle génération. Pour connaître toutes les tendances de ce début d’année, lisez l’article de Julie Dang Tran, Directrice Générale de Manutan France : Fonction achat : quelles sont les tendances et priorités en 2020 ?

Livre blanc
Livre blanc
Rationalisez votre portefeuille fournisseurs