Comment les technologies boostent-elles la fonction achat ?

fonction achat
16 janvier 2020
Partagez :
{{totalComments}} commentaires

À l’ère de la révolution digitale, la rapidité, l’agilité et l’efficacité sont des prérequis au succès de toute entreprise. C’est pourquoi la transformation digitale paraît incontournable pour ces dernières, et notamment pour la fonction achat. En effet, comme l’expliquait Pierre-Olivier Brial, Directeur Général Délégué du groupe Manutan, dans sa dernière conférence, la fonction achat, parce qu’elle entretient des relations avec un large écosystème, est en première ligne pour accompagner le changement au sein de son entreprise.

Zycus, fournisseur de solutions de digitalisation des achats, nous explique que c’est une excellente nouvelle ! En effet, cela représente une formidable opportunité pour la fonction achat qui entrevoit un avenir séduisant, grâce aux technologies et peut ainsi :

1) Simplifier l’analyse et la gestion des dépenses

Jusqu’alors, les solutions de gestion et d’analyse des dépenses avaient des fonctionnalités limitées. Les nouvelles technologies telles que l’Intelligence Artificielle et le Machine Learning peuvent désormais aller plus loin en croisant diverses sources de données (dépenses, contrats, factures, livraisons…). Ces solutions permettent alors à la fonction achat de trouver des solutions aux problématiques existantes, d’améliorer la gestion des dépenses et d’identifier de nouvelles sources d’économies.

2) Renforcer le rôle stratégique de la fonction achat

Les technologies offrent également de formidables opportunités stratégiques. En analysant toutes sortes de données en temps réel, sur le mode de l’apprentissage continu, ces dernières permettent à la fonction achat d’anticiper l’évolution de leur environnement (que ce soit vis-à-vis de leur marché, leurs fournisseurs, leurs concurrents…) et d’ajuster au mieux leurs stratégies.

3) Développer les processus agiles et automatisés

Ce n’est plus une surprise, les technologies promettent à la fonction achat de les débarrasser des tâches redondantes et chronophages qui leur incombent encore beaucoup à ce jour, pour ainsi leur permettre de se concentrer sur des missions à plus forte valeur ajoutée. Les applications sont multiples : traitement des factures, validation des demandes d’achats, traitement des demandes des fournisseurs ou des clients internes via chatbots, revue et contrôle des contrats fournisseurs…

4) Abattre les silos

Une véritable digitalisation n’est pas cantonnée à la fonction achat, elle se déploie à travers tous les services de l’entreprise. Cela facilite alors le partage de données, améliore la collaboration transversale, accélère les processus pour in fine créer davantage de valeur au sein de l’entreprise.

La transformation digitale va non seulement permettre à la fonction achat de gagner en efficacité mais aussi de renforcer son positionnement stratégique au sein de son entreprise. Pour entreprendre une telle approche, rappelez-vous qu’il existe deux écoles : digitaliser étape par étape ou entreprendre une refonte totale des processus. À vous de jouer !

Livre blanc
Livre blanc
Achats indirects : 6 leviers à activer pour optimiser votre stratégie