Quelles différences entre RPA et IPA ?

RPA + IPA
30 juin 2020
Partagez :
{{totalComments}} commentaires

Alors que la révolution digitale bat son plein et que les entreprises cherchent plus que jamais à gagner en résilience, l’automatisation prend de l’ampleur. Exit les tâches répétitives et chronophages, les équipes s’orientent de plus en plus vers des missions à forte valeur ajoutée. Pour opérer cette transition, les entreprises ont recours à l’automatisation robotisée des processus (RPA) et/ou à l’automatisation intelligente (IPA), deux outils complémentaires…

Zoom sur la RPA

L’automatisation robotisée des processus (RPA – Robotic Process Automation) permet aux entreprises d’améliorer l’efficacité de leurs processus et services.

Les logiciels de RPA peuvent exécuter des processus de routine méthodiques et standardisés, en suivant des règles élémentaires. Cela peut prendre la forme d’une extraction de données d’un système pour les ressaisir dans un autre système par exemple. L’humain gère alors les cas qui sortent du lot, les exceptions.

Ces dernières années, ces outils ont évolué pour atteindre un certain niveau de maturité, ouvrant la voie à l’automatisation de processus à grande échelle. D’autant que, déployés en seulement quelques semaines, ces robots représentent des coûts de mise en œuvre réduits.

Zoom sur l’IPA

L’automatisation intelligente (IPA – Intelligent Process Automation) désigne une nouvelle génération d’outils s’appliquant à des processus plus complexes.

Ces derniers s’appuient sur les technologies cognitives, issues de l’Intelligence Artificielle : Machine Learning, Deep Learning, traitement du langage naturel, etc. Ils permettent d’assister les humains dans les tâches inhabituelles ou exceptionnelles, nécessitant un certain degré de réflexion, de créativité, de discernement, etc. Pour cela, ces outils traitent tous types de données (semi structurées voire non structurés) ou encore apprennent en observant le comportement humain.

Cependant, la mise en place de ces solutions prend plus de temps, notamment car ces dernières requièrent une configuration plus poussée pour répondre à des objectifs métiers spécifiques et des scénarios élaborés.

Finalement, l’automatisation robotisée des processus permet aux entreprises de garantir ses services à moindre coût, tout en améliorant le niveau de qualité et en limitant les tâches à faible valeur ajoutée. Tandis que l’automatisation intelligente va plus loin en les aidant notamment à enrichir leurs prestations et en générant de la valeur ajoutée à destination des clients.