Fonction achat : comment former les différentes générations ?

fonction achat
30 avril 2020
Partagez :
{{totalComments}} commentaires

A l’heure de la révolution digitale, développer ses compétences professionnelles est désormais un incontournable pour tous les métiers. Et pour cause : près de 42 % des compétences essentielles nécessaires pour faire son travail devraient évoluer entre 2018 et 2022 [1]. Le chiffre est équivoque. Dans son rapport intitulé « Procurement 2025: Equipping a multigenerational workforce with the skills for success in a digital environment », The Hackett Group fait le point sur la formation dans un contexte multigénérationnel…

Cinq générations réunies au sein de la fonction achat

Pour la toute première fois, cinq générations différentes travaillent ensemble au sein de la fonction achat, mais aussi de toute l’entreprise.

On retrouve :

  • Les traditionnalistes (1928-1945 [2]) : ils sont peu nombreux, se montrent loyaux envers leur entreprise et apprécient être respectés pour cela.
  • Les baby-boomers (1946-1964 [2]) : leur carrière étant bien lancée, ils occupent souvent des postes de cadre. Ils sont loyaux, ambitieux et orientés sur les résultats.
  • La génération X (1965-1980 [2]) : ce sont eux qui ont amorcé l’idée d’un équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée. Ils sont également dotés d’un esprit indépendant, voire entrepreneurial.
  • La génération Y aussi appelée « Millenials » (1981-1996 [2]) : ils sont de plus en plus nombreux au sein des entreprises. Moins loyaux que leurs aînés, ils valorisent l’apprentissage continu, la culture d’entreprise et la collaboration.
  • La génération Z (1997-2012 [2]) : ils arrivent tout juste sur le marché du travail et suivent la tendance de leurs prédécesseurs. Ils sont sensibles au sens de leur travail et souhaitent avoir des responsabilités.

Chaque génération a ses propres talents mais aussi ses propres inquiétudes : être dépassé par la technologie, manquer d’expérience, faire la différence sur le marché du travail, etc. Dans un environnement aussi incertain, tous, sans exception, veulent se former et ainsi être mieux armés pour évoluer dans leur carrière professionnelle.

Quelle type de formation pour quel besoin ?

Selon le niveau de carrière des collaborateurs et le type de compétences concernées, différentes méthodes d’apprentissage sont à privilégier.

Tandis que les personnes en début de carrière seront plus à l’aise avec les techniques de formation en ligne, le mentorat ou le changement de poste, celles en milieu ou en fin de carrière préféreront des formations en présentiel ou sur le terrain.

Cependant, certaines méthodes sont davantage adaptées selon le type de compétences à développer :

  • Pour les compétences techniques (analytique, gestion des données…), les formations en présentiel ou en ligne sont conseillées.
  • Pour les compétences interpersonnelles et commerciales (influence, leadership, esprit critique…), il vaut mieux miser sur les changements de poste ou les observations en situation.

Enfin, l’apprentissage sur le terrain et le mentorat sont des techniques qui semblent adaptées pour développer tout type de compétences !

Selon les différentes générations qui composent votre équipe achat et vos priorités en matière de formation, vous pouvez désormais orienter votre plan de formation en toute connaissance de cause !

 

[1] World Economic Forum

[2] Selon les différentes études qui existent, ces dates peuvent sensiblement évoluer

Livre blanc
Livre blanc
Domptez vos « achats sauvages »