6 priorités pour votre stratégie achats indirects

priorités stratégie achats indirects
16 avril 2019
Partagez :
{{totalComments}} commentaires

A l’occasion du prochain ProcureCon Indirect Europe, événement majeur au sein de la communauté achats, WBR Insights a récemment interrogé 100 professionnels des achats indirects pour mieux comprendre leurs préoccupations actuelles et à venir. Six grandes thématiques, propres aux achats non stratégiques, ressortent de cette enquête…

1. La création de valeur

Créer de la valeur pour les parties prenantes (clients internes, direction, fournisseurs…) reste la priorité numéro 1 des équipes achats indirects ! Cependant, il semblerait que l’accent est désormais mis sur la définition et la mesure d’atteinte desobjectifs sur ce sujet.

2. Les achats responsables

En matière d’achats indirects, la notion de RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) n’est pas encore intégrée dans les stratégies. Cependant, les professionnels ont bien conscience qu’il s’agit d’un axe d’amélioration à adresser, que ce soit au niveau de l’origine ou des conditions de fabrication des produits, du travail infantile… qui est d’ailleurs leur priorité numéro 2 !

3. L’automatisation

Automatiser les processus via les solutions e-procurement ou l’automatisation des processus robotiques (RPA) est un axe qui ne cesse de gagner en importance au fil des années. Cependant, le niveau de maturité des entreprises diffère selon les outils. Alors que 82 % des décideurs sur les achats indirects affirment que l’e-procurement est un élément important, voire majeur, de leur stratégie, l’automatisation des processus robotiques (RPA) semble bien moins avancée. Seuls 34 % des interrogés déclarent l’avoir mis en place.

4. La maîtrise des coûts

Sans surprise, la maîtrise des coûts est et restera un des objectifs majeurs des directions achats. Les principales méthodes utilisées à ce jour restent :

5. L’innovation

Les professionnels des achats indirects souhaitent favoriser l’innovation et considèrent pour cela leurs fournisseurs comme l’un des principaux leviers d’innovation (51 %). Ces derniers comptent également beaucoup sur l’association de leurs équipes internes pour faire émerger des idées ou des solutions innovantes et ainsi créer davantage de valeur.

6. Le développement des talents

Préparer les équipes à la révolution technologique et aux prochaines mutations du métier est essentiel ! Bien que cela reste une des priorités des services achats indirects, ce sujet arrive en dernière position. Comme Nina Bomberg, Sourcing Professional chez SEG Automotive le précise : « Tant que nous accorderons davantage d’importance à l’automatisation plutôt qu’au développement des talents, nous ne devrions pas être surpris de voir que l’ensemble de nos équipes n’arrive pas à suivre le rythme des évolutions technologiques ».

 

Ces thématiques nous donnent d’ores et déjà de quoi réfléchir pour affiner nos priorités sur l’année déjà engagée !