Fonction achat : comment gérer les risques financiers de vos fournisseurs ?

fonction achat risques financiers
20 octobre 2020
Partagez :
{{totalComments}} commentaires

Dans le contexte économique actuel, et plus encore avec la crise sanitaire, la gestion des risques fournisseurs devrait être l’une des principales priorités de la fonction achat. A ce titre, il faut savoir que le risque fournisseur qui fait le plus de ravage parmi les entreprises reste le risque financier, par rapport au risque d’image de marque, de conformité, etc. Bonne nouvelle : Gartner partage ses bonnes pratiques pour mieux gérer les risques financiers de ses fournisseurs, grâce à son tableau de bord.

Ce qui se cache derrière les risques financiers

Le risque financier désigne la viabilité financière d’un acteur donné, notamment le fait qu’il rencontre actuellement ou qu’il soit susceptible de rencontrer à l’avenir des difficultés financières l’empêchant de remplir ses obligations vis-à-vis de ses clients. De nombreux facteurs peuvent altérer la santé financière des fournisseurs : la dynamique de marché, la compétition, le climat économique ou encore leur propre modèle opérationnel ou commercial.

Pour se préparer aux risques financiers de leurs fournisseurs, les entreprises manquent souvent de données fiables et d’un processus standardisé. C’est dans ce cadre qu’un tableau de bord de santé financière peut aider la fonction achat à y voir plus clair.

Créer son tableau de bord de santé financière

Pour préparer un tableau de bord et une notation de santé financière pertinents, permettant de comparer les fournisseurs avec justesse, Gartner livre ses conseils. Avant toute chose, le processus doit être facile à implémenter et doit reposer sur la sélection et la corrélation de critères financiers clés. La fonction achat aura également tout intérêt à stocker les données historiques pour identifier des tendances et avoir autant de la visibilité sur les situations passés qu’actuelles.

Concrètement, le cabinet de conseil préconise de prendre en compte cinq critères pour construire son tableau de bord : la croissance du chiffre d’affaires, la rentabilité, la trésorerie, la solidité du bilan, la dette nette.

Pour obtenir ces informations, les entreprises ont largement tendance à solliciter leurs propres fournisseurs. Cependant, il existe également des acteurs spécialisés telles que Thomson Reuters, Dun & Bradstreet, RapidRatings, etc.

La fonction achat doit ensuite attribuer des points à chacun de ces critères pour convertir le total de ces points en une notation globale. Gartner propose un système de notation en cinq niveaux :

  • Solide : fournisseurs aux solides résultats financiers et dont l’activité est rentable et financièrement résiliente
  • Positif : fournisseurs aux résultats financiers globalement solides
  • Variable : fournisseurs aux résultats financiers inconsistants et présentant parfois des problèmes systémiques
  • Précaution : fournisseurs faisant face à quelques défis financiers dans un ou plusieurs domaines et présentant souvent des problèmes systémiques
  • Faible : fournisseurs ayant des difficultés à court et long terme pour démontrer des résultats financiers résilients et présentant des problèmes systémiques

Voir le détail des critères et du système de notation

Enfin, le dernier conseil reste de prendre en compte les particularités de chaque fournisseur (son schéma de financement, son cœur de métier, son périmètre, son ancienneté, etc.) et d’ajouter des commentaires qualitatifs qui reflètent la réalité de l’industrie, du secteur et du fournisseur.

Livre blanc
Livre blanc
Rationalisez votre portefeuille fournisseurs