Transformation digitale de la chaîne logistique : le retour d’expérience de Manutan

Infographie
26 septembre 2019
Partagez :
{{totalComments}} commentaires

Manutan pratique le e-commerce depuis plus de 15 ans. Cette incursion dans la sphère numérique a été la première étape de la transformation digitale de l’entreprise. Aujourd’hui, c’est à l’échelle de la chaîne logistique dans son ensemble que Manutan conduit sa transformation digitale. En effet, le rythme des innovations technologiques et l’évolution des besoins de ses clients incitent l’entreprise à se transformer de plus en plus vite et de plus en plus profondément.

Reconnu comme un pionnier du e-procurement, Manutan partage son expérience de transformation digitale dans un témoignage initié par SAP, son partenaire technologique. Dans cet article [1], Xavier Laurent, Directeur des Services à Valeur Ajoutée de Manutan, insiste sur la mise en œuvre conjointe de quatre principes pour accomplir avec succès sa transformation digitale : 

1er principe de la transformation digitale de la chaîne logistique : prioriser les cibles

Manutan a constaté une augmentation des coûts et une faible croissance des volumes sur le segment des achats de classe C, non récurrents et non stratégiques.

De par leur nature, les achats de classe C, passent souvent sous les radars des équipes de gestion. Or, le potentiel de gain d’efficacité pour cette classe est en réalité particulièrement élevé.

Pour bénéficier des retombées d’une transformation digitale centrée sur les achats de classe C, Manutan s’est engagé dans une approche multifactorielle :

  • Améliorer les processus, par exemple, se donner les moyens de prendre en compte facilement 100 % des demandes clients
  • Diminuer les coûts de gestion
  • Diminuer le nombre de fournisseurs
  • Gagner en réactivité pour saisir toutes les opportunités

2ème principe de la transformation digitale de la chaîne logistique : bien analyser les faiblesses de l’existant

Manutan a mis en place une équipe projet composée de chefs de projets clients et de consultants achats. Cette équipe ad hoc a travaillé en partenariat avec un panel de clients de l’entreprise pour échanger sur leurs besoins. Relayés en interne auprès de l'informatique, la supply chain ou les finances, les attentes des clients ont constitué la base de la réflexion.

L’analyse de l’existant a révélé trois principaux gisements de progrès :

  • La structuration des données, sachant que l’on estime généralement que 80 % des données relatives aux achats de classe C ne sont pas structurées
  • L’élimination des silos, préalable à toute approche rationnelle et exhaustive du défi de la digitalisation des achats de classe C
  • L’amélioration des prévisions des besoins, en termes de volumes, mais également de calendriers et de lieux de consommation (combien ?, quand ?, où ?)

Grâce au temps passé à comprendre les processus d'achat des entreprises et à analyser les faiblesses induites par l'approche manuelle de la classe C, Manutan a divisé par trois le coût global pour ses clients.

3ème principe de la transformation digitale de la chaîne logistique : agir sur l’ensemble du parcours client

Manutan a donc décidé de rendre beaucoup plus agile le parcours de ses clients pour les achats de classe C. Le fil conducteur de la digitalisation a été de transformer 100 % des étapes du parcours client.

En effet, Manutan considère devoir à ses clients une expérience fluide, plus rapide, plus ergonomique et bien sûr totalement conforme à la demande. Il était également essentiel de disposer d’une solution susceptible de pouvoir s’adapter aux besoins spécifiques de chacun des clients de l’entreprise. Enfin, l’équipe projet avait évidemment inclus le traitement analytique des transactions et la génération de rapports dans le périmètre fonctionnel.

La transformation digitale des processus a notamment porté sur :

  • La mise en avant des produits
  • Les étapes de consultation, de validation et de commande.
  • Le renouvellement des commandes
  • La livraison
  • La facturation
  • L’analyse et le reporting

4ème principe de la transformation digitale de la chaîne logistique : accompagner le changement

Manutan a encouragé dès le démarrage du projet de transformation digitale l'autonomisation des collaborateurs et la liberté de dire oui ou non aux clients. Ce parti-pris a conduit à une plus grande acceptation des nouveaux systèmes dans l'entreprise et à un niveau élevé de partenariat avec les clients.

En particulier, Manutan permet à tous ses collaborateurs de parler directement avec les clients. La disparition des filtres et des cascades d’interprétations permet aujourd’hui d'obtenir des résultats plus rapides et de procurer une meilleure expérience aux clients de l’entreprise.

En conclusion, la transformation digitale de la chaîne logistique de Manutan est un succès qui profite à tous, clients, collaborateurs et entreprise.
Les clients ont gagné en précision, en rapidité, en flexibilité, en efficacité et en réduction des coûts. Les collaborateurs ont fait de leur priorité la maxime de l’entreprise « Manutan peut faire ».
Pour compléter votre information avant de vous engager dans une démarche de transformation numérique de votre supply chain, lisez l’article « Service achat : les 2 approches pour le digitaliser ».

 

[1] Supply Chain Transformation with SAP Ariba and Manutan