Fonction achat : pourquoi réinventer son fonctionnement ?

Fonction Achat
7 mai 2020
Partagez :
{{totalComments}} commentaires

La fonction achat est encore trop souvent victime d’une perception erronée de la part des autres fonctions de l’entreprise. Pour injustes et parfois caricaturaux que soient les préjugés véhiculés, la fonction achat peut avoir intérêt à remettre en cause son fonctionnement pour changer les regards. En effet, ses performances ne suffisent pas toujours à supprimer les idées fausses.    

Pour réinventer son fonctionnement, la fonction achat dispose principalement de trois leviers :  

Une fonction achat ambassadrice de son métier

Parmi les préjugés tenaces qui collent à la réputation interne de la fonction achat, il y en a trois que la pratique d’une approche renouvelée de la collaboration avec les autres fonctions doit éliminer :

  • La focalisation sur le prix d’achat
  • Le fonctionnement en silo et la méconnaissance des enjeux des métiers
  • L’excès de procédures de contrôle

La fonction achat a ainsi tout intérêt à augmenter sa proactivité, en procédant en 3 étapes :

  • Systématiser les échanges formalisés avec chaque fonction pour partager à fond les enjeux et attendus respectifs
  • Déterminer/réviser conjointement les cahiers des charges, avec notamment une hiérarchie précise et partagée des critères de choix
  • Mobiliser la fonction finance pour enrichir/simplifier les procédures de validation et de contrôle des demandes d’achat ; l’objectif est de co-construire et surtout de co-porter un processus associé à la performance collective

Une fonction achat data stratège

La valorisation des données est reconnue comme un accélérateur d’agilité et de qualité d’exécution des opérations dans les entreprises. C’est pourquoi la transformation digitale est le deuxième levier du dépoussiérage de l’image de la fonction achat.

La fonction achat ainsi donc démontrer sa qualité de data stratège au service de l’organisation dans son ensemble. En effet, elle aura ainsi une chance supplémentaire d’être reconnue comme business partner stratégique par les autres fonctions de l’entreprise.

Premièrement, la fonction achat doit établir des passerelles digitales avec les clients internes clés pour recueillir à la source et en temps réel les données relatives aux comportements de consommation.

Deuxièmement, la fonction achat doit se doter des outils efficaces pour mixer ces données :

  • Avec les données collectées auprès des fournisseurs
  • Avec les données issues des opérations de traitement propres aux processus achats

Et produire des hypothèses d’améliorations qui profitent à toute l’entreprise.  

Troisièmement, la fonction achat doit engager des discussions avec les clients internes pour partager ces analyses et formuler des recommandations de progrès :

  • Innovations dans le sourcing : technologie, chaîne de valeur, services à valeur ajoutée
  • Optimisation logistique   

Une fonction achat actrice de son image

La fonction achat doit enfin prendre la peine de travailler directement à la production d’un discours positif et valorisant concernant son action et les bénéfices qui en découlent pour l’entreprise.

Cette autopromotion n’est en rien illégitime. Elle est la condition pour continuer à nourrir sa démarche d’amélioration continue :

  • En fidélisant et en motivant ses équipes autour d’objectifs affirmés et partagés
  • En inscrivant l’action de la fonction achat dans la continuité stratégique de l’entreprise
  • En augmentant la confiance des autres fonctions de l’entreprise dans le bienfondé de ses demandes et de ses initiatives

En conclusion, l’intelligence partagée, l’engagement, la coopération avec les autres métiers constituent depuis longtemps déjà une réalité pour la fonction achat. Pour autant, le décalage de perception persiste et handicape le développement de la fonction achat, ne serait-ce que dans sa capacité à attirer des talents en mobilité interne. La fonction achat a vraiment intérêt à utiliser les ressources à sa disposition pour faire valoir la réalité de sa transformation.

Dans le même esprit, un autre engagement de la fonction achat doit être connu et apprécié : celui de l’égalité homme-femme. Pour aller plus loin sur ce thème, prenez connaissance de la feuille de route proposée par Julie Dang Tran, Directrice Générale Manutan France.

Livre blanc
Livre blanc
Achats indirects : 6 leviers à activer pour optimiser votre stratégie