English
Manutan : le blog de l'optimisation des achats
Optimisez vos achats indirects

[VIDEO] Selon vous, comment va évoluer la fonction achats d’ici 2030 ?

15 novembre 2018
{{totalComments}} commentaires
English version

« The Big Ideas Summit » est un événement mondial autour de la digitalisation de la fonction achats. Lors de l’édition 2018, à Londres, la parole est donnée aux participants. Directeurs Achats, Directeurs Généraux… se projettent et partagent leur vision de la transformation de la fonction achats d’ici 2030.

Une évolution de la fonction achats à double vitesse

Tous s’accordent sur le fait que les Directions Achats auront évoluer d’ici un peu plus d’une dizaine d’années mais les avis divergent quant à la rapidité du phénomène. En effet, certains voient le métier et son environnement changer très rapidement et de façon presque radicale.

C’est le cas de Rhonda McSweeney, Head of Procurement chez CS Energy : « Rien ne ressemblera à ce qui se passe aujourd'hui. Nous remarquons l'évolution rapide des tendances et des bouleversements sur le marché, nous pouvons donc dire avec certitude que la façon dont nous fonctionnerons dans 8 à 10 ans sera totalement différente d’aujourd'hui. »

D’autres temporisent, notamment en ce qui concerne l’adoption des nouvelles technologies. Les prédictions seraient un peu trop utopiques à leur goût, en comparaison avec la réalité du terrain.

Chris Cliffe, Directeur de CJC Procurement, adopte ce point de vue : « Les achats n'auront pas vraiment changé par rapport à aujourd’hui. Si je prends l’exemple de mon expérience dans le secteur public, nous avons lancé eSourcing en 2005, et le secteur public au sens large ne l’a pas encore fait. Il existe encore des niches sans technologie, donc je pense que le rythme de cette évolution sera bien loin des prévisions. »

Transformation digitale de la fonction achats : les scénarios envisagés

D’après la dernière enquête réalisée par SAP Ariba, en collaboration avec l’Université de Sciences Appliquées Würzburg-Schweinfurt, les Directions Achats prévoient d’investir particulièrement dans certaines technologies comme l’automatisation des processus robotiques, l’Intelligence Artificielle, le Cognitive Computing, le Machine Learning, les chatbots et la blockchain.

Nick Ford, Directeur Exécutif d’Odesma, prend un exemple concret pour illustrer les bénéfices de ces nouvelles technologies : « Vous êtes au bureau et vous voulez savoir combien vous avez dépensé auprès d'un fournisseur particulier, vous pouvez le demander à Alexa ou à un type de technologie équivalent, qui vous donnera la réponse. Vous pouvez aussi demander « Quelle est ma situation de risque vis-à-vis de ce fournisseur ? » ou « Où trouver de nouveaux fournisseurs en Chine » et obtenir une réponse instantanée. »

La transformation digitale des Directions Achats est en ordre de marche, modifiant ainsi le métier en profondeur, comme l’explique Bruce Morrison, VP & Head of Production Procurement chez GSK : « Il faudra superviser le processus désormais automatisé et il faudra bien entendu continuer à fonctionner de bout en bout et stimuler la création de valeur sur la chaîne logistique au niveau stratégique. »

Les tâches chronophages et/ou à faible valeur ajoutée étant à terme automatisées, les professionnels de la fonction achats investiront ce gain précieux de temps dans des tâches à plus forte valeur ajoutée. Bob Murphy, CPO chez IBM, précise : « Je pense que les professionnels des achats se concentreront sur les compétences humaines, la gestion de la relation, la créativité et l'innovation, et la collaboration avec les fournisseurs. »

 

Et vous, comment imaginez-vous la fonction achats en 2030 ?

  • Commenter
  • Partager :
Commentaires ({{totalComments}})
  • {{comment.author.firstName}} {{comment.author.lastName}}, {{comment.createdAt}}
    {{answer.author.firstName}} {{answer.author.lastName}}, {{answer.createdAt}}

Votre commentaire
Suivez-nous sur nos réseaux
Nos experts